Entretien avec Vincent Pavan : «Une escroquerie scientifique jamais vue».

, , ,

Vincent Pavan est mathématicien et maître de conférence à l’Université d’Aix-Marseille. Il est membre du Conseil Scientifique Indépendant (CSI) . Suite à une procédure disciplinaire relative au refus de porter le masque, il a été suspendu avec privation de la moitié de son salaire. Il est l’auteur, avec Réinfocovid, des panneaux « Un accident cardiovasculaire pour 100 injections » affichés à Toulouse en août 2022. Nous l’avons interviewé suite à son intervention, le vendredi 16 septembre 2022, à l’Université d’été Résistante à Villeneuve-Lès-Avignon.

Retrouver l’intervention de Vincent Pavan à 08 : 20 lors de l’Université d’été résistante Resis https://odysee.com/@AgoraTVNEWS:5/Jour1_matin_conf1:4

LIRE LA VIDÉO

Marc Doyer : « Derrière le bénéfice/risque, il y a des morts et leurs familles »

, , , ,

L’épouse de Marc Doyer, Mauricette, est décédée le 4 mai 2022 de la maladie de Creutzfeldt-Jakob après avoir reçu l’injection de Pfizer. Depuis, il se bat au sein de l’association Verity France (www.verity-france.org) pour faire reconnaître les effets indésirables des vaccins covid.

VOIR LA VIDÉO

Lanceur d’alerte, une prise de risques ?

,

Le terme « lanceur d’alerte » apparaît en France dans les années 90, et avant 2016, aucune protection n’était prévue pour les personnes révélant des dysfonctionnements, des dangers constituant une menace pour l’homme, pour l’environnement, la société, etc. Seuls quelques journaux 1 pouvaient porter l’accent sur des actions contrevenant à l’intérêt général avec une prise de risques minimale.

LIRE LA SUITE

Pfizer a 8 mois pour rendre sa copie

,

Dans notre article de L’HN24 n° 3 (« Effets secondaires, une fraude industrialisée ? »), nous vous informions qu’un groupe d’une trentaine de professionnels de la santé avait par l’intermédiaire de leur avocat, Aaron Siri, saisi le tribunal américain pour exiger de la FDA (Food & Drug Administration) qu’elle fournisse la totalité du dossier Pfizer de 451 000 pages qui a permis l’homologation du « vaccin » expérimental Comirnaty covid de Pfizer contre le Covid-19. La FDA avait alors proposé de transmettre 500 pages par mois, soit 76 ans au total, pour délivrer la totalité du dossier.

LIRE LA SUITE

Effets secondaires : une fraude industrialisée ?

,

La multiplication des témoignages d’effets secondaires des injections contre le Covid-19 laisse présager des lendemains qui déchantent, d’autant plus que la pharmacovigilance peine à jouer son rôle. À qui profite le déni ?

Sûr et efficace. C’est ainsi qu’a été qualifié le vaccin Pfizer par la FDA (Food and Drugs Administration1) le 23 août dernier. Vraiment ?

LIRE LA SUITE